L'art d'aimer son corps, partie 3


Bonjour tout le monde :)

Si vous êtes déjà passé.e ici, vous avez peut-être lu un de mes articles concernant l’acceptation de soi. J’ai mis très longtemps à écrire cette suite… Face à la page blanche refusant obstinément de se remplir, je me suis demandé : et si j’avais fait le tour du sujet ?

Crédits : Ascendyoursoul
 
Mais en y réfléchissant je réalise qu’on ne communiquera jamais assez autour du mouvement body positive. Du coup j’ai décidé d’en parler avec une amie pour faire revenir l’inspiration et ça a fonctionné ! :)

Nous en avons discuté par e-mail, ce qui n'est pas l'idéal, donc je vais peut-être avoir du mal à vous retranscrire ses idées, qui sont très intéressantes ! 
L'amie en question m'a notamment « initiée » à la communication non violente, en m'expliquant que l'humain tombe facilement dans la critique... et surtout l'auto-critique ! On est souvent plus dur avec soi-même qu'on ne l'est avec les autres. Des petits ajustements du langage peuvent aider à se montrer bienveillant envers soi-même.

Voici quelques exemples de reformulations qui aident à se sentir mieux :

  •  « J’ai envie de changer de coiffure » plutôt que « mes cheveux sont moches »  
  • « Cette tenue ne me met pas en valeur » au lieu de penser « je suis trop mince/grosse »Oubliez « mes yeux sont bouffis », passez à « je dois me reposer, prendre plus soin de moi » 
  • C'est un long cheminement mais je pense qu'il est essentiel d'apprendre à se traiter avec douceur, en se disant « je ne ressemble à personne d'autre, je suis moi-même et je suis très bien ainsi ».
Prendre le temps de construire ces pensées plus indulgentes peut vous sembler fastidieux, mais ça vaut le coup croyez-moi !
 
Pour en revenir aux articles précédents, je ne sais pas si beaucoup d’entre vous ont suivi le challenge « 15 jours pour s’aimer » ?

Pour ma part il a pris beauuuucoup plus de temps que prévu, car je n’ai pas forcément réussi à suivre les étapes au jour le jour (parfois j’en faisais deux en une journée, puis j’étais ailleurs pendant trois jours…) mais j’ai bel et bien rempli chacune des petites missions que je m’étais fixé ! Et ça m’a fait beaucoup de bien !
Ça n’a pas été facile tous les jours, surtout pour prendre ce fameux autoportrait. J’avais une idée bien précise en tête, je voulais que cette image soit lourde de sens… Je ne suis pas certaine d’y être parvenue, mais toujours est-il que voici le résultat : 

I don't care : I love myself !

Beauty is when you can appreciate yourself. When you love yourself, that's when you're most beautiful. Zoe Kravitz
Read more at: http://www.brainyquote.com/quotes/keywords/love_yourself.html

On ne voit pas très bien les mots écrits sur mon corps alors les revoici : skeletton, weak, tired, flabby.
Ce sont des critiques que j’ai entendues, pour certaines très souvent : tes os saillants font penser à un squelette, ton dos n’est pas solide, tu as toujours l’air fatigué à cause de tes cernes, ton ventre est flasque… Elles ne reflètent pas ce que j‘en pense (à part pour les poches sous les yeux ^^) ou en tout cas ne m’empêchent pas de m’aimer !
Bon d'accord ce n'est pas une photo, contrairement à ce que demandait le programme... ^^ 

J’ai hésité pendant des heures avant de choisir de raconter cette histoire en photos. Alors me voici enfin, sans quoi que ce soit pour me cacher… Et malgré les efforts pour me sentir à 100% bien dans mon corps, j’appréhende un peu le moment où je vais publier ces images de moi. Cette mise à nu est une première pour moi, et ça me fait un drôle d’effet.
Mais j’espère qu’elle servira à certaines personnes mal dans leur peau, qu’elle fera réaliser que l’amour de soi n’est pas une question de physique mais de mental. J'en ai entendu, des choses horribles sur mon corps, au point de les assimiler et de me voir telle qu'on me décrivait… Le jour où j’ai décidé de ne plus écouter et de me regarder sans à priori a changé ma vie.

Il est beaucoup plus facile de s’accepter à partir du moment où l’on parvient à se dire « bien sûr, je ne suis pas parfait.e, et c’est tant mieux ». Une fois cet immense pas franchi, on peut se concentrer sur nos forces et nos limites, sans se dénigrer… Il devient alors beaucoup plus facile de se mettre en valeur !
Je ne vais pas vous donner des conseils de mode, je ne m’y intéresse pas et ne pense pas que ce soit la meilleure solution pour s'aimer tel que l'on est. Selon moi la beauté vient de l’intérieur et peut se voir même sans prendre en compte les artifices que sont le maquillage et les vêtements. (Bien sûr il reste important de choisir des tenues qu’on aime et dans lesquelles on se trouve beau/belle ! Et si vous maquillez vous fait plaisir, ne vous retenez pas allez-y !)
Un sourire, de la confiance en soi, un regard lumineux, pour moi cela vaut beaucoup plus qu’un bijou bien assorti... Si vous prenez conscience que vous êtes ravissant.e lorsque vous souriez, et croyez-moi vous l'êtes, je suis persuadée que vous le ferez bien plus souvent. C'est un cercle vertueux !

Ah et un dernier point auquel je viens de penser : le fait d’avoir trouvé une personne qui me regarde avec amour m’aide beaucoup à mieux m’accepter. Avoir des soutiens, des proches présents pour nous dire « tu es magnifique » nous rend plus conscient.e de nos qualités physiques. Grâce à ces compliments, on apprend à se voir sous un meilleur jour, on se sent plus en beauté… Encore un cercle vertueux dont on aurait tort de se priver :)

Voilà voilà, j’espère que cet article fort désordonné vous aura plu ! Je pense encore écrire sur le sujet, j’ai l’impression de l’avoir à peine effleuré pour le moment. N’hésitez pas à me raconter vos rapports à votre image, ça m’intéresse :)

Et avant de partir, je vous donne rendez-vous mercredi à 18 heures pour ma participation à la Bataille Food #38 – La cuisine fait son cinéma ! Si tout se passe bien évidemment ^^
À très vite !

Flâneries Créatives

Recherche l’inspiration pour une biographie intéressante !

2 commentaires:

  1. Un très bel article encore une fois ! :-) C'est très courageux de ta part de partager ton autoportrait. Tu es magnifique ! J'ai mis un bon bout de temps à m'accepter, et encore aujourd'hui ce n'est pas tous les jours une évidence. Ce cheminement est long, et compliqué. Et épuisant moralement. Alors bravo et merci de donner du courage à ceux qui doutent d'eux. #loveyourself

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mille fois Céline, tes compliments me touchent :)
      Tu as bien raison : c'est un vrai travail d'accepter son corps ! Je dirais même que ce n'est pas long, mais qu'on n'en a jamais fini.
      Merci merci merci :)

      Supprimer